Votre image de marque personnelle doit-elle être parfaite en tout temps sur le web?

Cette semaine, pour moi, c’est le chaos total. Et quand on est notre propre patron, un chaos total implique aussi quelques embûches dans notre entreprise, puisque tout est assez interrelié n’est-ce pas?

Vendredi matin c’est l’aboutissement d’un projet de vie qui a mûri pendant des mois avant de prendre forme, puis qui a pris encore quelques mois pour se concrétiser.

Lorsque ma fille est née il y a 4 ans et demi, nous avons appris qu’elle avait une grave malformation au cerveau, et nous ne savions pas quelle serait son espérance de vie, ni à quoi ressemblerait ses prochaines années (et les nôtres par le fait même). Ne sachant pas si nous allions pouvoir voyager avec elle et sortir du pays, nous avons opté pour l’achat d’une maison secondaire au Québec, à 8h de route des Laurentides, au bord du fleuve. Notre façon de pouvoir changer d’air un peu!

Ayant une entreprise presque entièrement virtuelle, il est depuis assez simple pour moi de passer du temps régulièrement à notre maison secondaire. Mais voilà qu’à chaque visite il devenait de plus en plus difficile de revenir à notre domicile principal alors nous avons fait le choix d’aller nous installer là-bas à temps plein. Plusieurs nous trouvent un peu fou de faire ce « move », d’autre nous félicitent d’avoir le « guts » de le faire.

demenagement-entreprise-2Alors voilà la raison du chaos dans ma vie cette semaine : ma maison est dans des boîtes, je n’ai plus de laveuse/sécheuse, ma table de salle à manger est partie depuis quelques jours, et ce soir même la télé a pris la poudre d’escampette. Demain, c’est officiel, on mange au resto!

Mais voilà aussi que lorsqu’on travaille de la maison, on se retrouve avec un bureau qui est lui aussi emballé dans diverses boîtes, une imprimante débranchée, et des fichiers clients soigneusement rangés. On doit tout de même travailler un peu entre la balayeuse, le lavage du frigo, les appels avec les spécialistes pour les soins de ma fille que nous devons transférer dans notre nouvelle région, bref, on fait du mieux qu’on peut.

Pourquoi je vous raconte tout cela? Après tout, vous n’avez peut-être aucun intérêt envers ma vie personnelle, et c’est tout à fait OK comme ça.

Quand on décide de bâtir son image de marque personnelle pour positionner notre entreprise, quand on décide de SE mettre à l’avant-plan, alors il faut décider de ce qui sera montré, dit, écrit à notre sujet.

Il faut décider de l’endroit où on place la ligne entre notre vie privée et notre vie professionnelle.

Et souvent lorsque j’amène doucement certains clients habitués dans un monde très corporatif à s’ouvrir pour ajouter une touche d’humanité à leur marque personnelle, une crainte fait surface : est-ce que j’aurai l’air « faible » si je ne montre pas toujours le meilleur de moi-même sur le web?

La question est tout à fait légitime, et voici comme j’y réponds :

Votre image de marque personnelle ne doit pas être parfaite, elle doit plutôt être parfaitement alignée avec qui vous êtes VRAIMENT.

Vous devez rester vous-même et démontrer une image de vous qui vous positionnera comme le leader de votre marché, certes, mais qui ne vous placera pas sur un piédestal si élevé que les gens ne pourront plus sentir un lien possible avec vous.

Est-ce que cela signifie mettre des photos de votre dernier party de Noël en famille sur votre blog d’entreprise? Non, pas nécessairement. Mais si vous avez une passion, un passe-temps qui occupe de votre temps lorsque vous ne travaillez pas, pourquoi ne pas en parler à l’occasion?

Et si vous vivez un moment de chaos, pourquoi ne pas aussi en parler… parfois? Je ne dis pas de parler de toutes les embûches que vous rencontrez dans votre entreprise, de tous les questionnements que vous avez, de tous les problèmes que vous rencontrez avec certains clients, etc. Mais de montrer que vous êtes humain, que parfois les choses ne se passent pas exactement comme prévu, peut rendre votre image de marque personnelle beaucoup plus intéressante, colorée, et amener les gens à vouloir apprendre à vous connaître davantage. Et c’est là que débute une relation d’affaires saine qui peut durer des années!

, ,

18 Responses to Votre image de marque personnelle doit-elle être parfaite en tout temps sur le web?

  1. Michele 4 avril 2013 at 15 h 49 min #

    Bonjour Stéphanie,

    Merci de ce témoignage sur l’importance de préserver « l’humain’ dans ce monde virtuel. Car effectivement, dans une période stressante et de démotivation, je dois avouer avoir délaissé mes lecteurs ces derniers mois. J’en récolte les conséquences puisque j’ai perdu en visibilité sur le net. Je vais me remettre à publier régulièrement, mais d’après toi, est-il pertinent d’envoyer une newsletter ou autre article expliquant mon absence à mes lecteurs, sans tomber dans la justification ?
    Merci de tes conseils avisés,
    Bien amicalement
    Michèle

    • Stéphanie Hétu 4 avril 2013 at 16 h 04 min #

      Bonjour Michelle,

      Je conseille de le faire si c’est pertinent. Sinon, juste faire une petite intro lors de la publication de votre prochain article, pour dire que vous mettez fin au silence, sous forme de clin d’oeil sympathique, cela fera l’affaire!

      Il n’est pas obligatoire de partager toute sa vie, mais si cela peut aider vos clients parce que la raison est lié à ce que vous enseignez, alors ça devient pertinent.

      • Michele 4 avril 2013 at 21 h 25 min #

        Merci de cette réponse Stéphanie. C’est effectivement lié à ce que j’enseigne professionnellement et vit à travers ma vie de blogueuse. Je vais donc cogiter pour dire les leçons tirées de mon expérience…pas si simple !
        Bonne fin de semaine et à bientôt le plaisir de vos nouvelles,
        Amicalement,
        Michèle

  2. jojo 4 avril 2013 at 16 h 26 min #

    Vraiment respect pour cet article plein d’enseignements.Bon demenagement et surtout beaucoup de courage pour votre fille.Cordialement !

  3. Christine Votre Efficacite Personnelle 4 avril 2013 at 16 h 29 min #

    Bonjour Stéphanie,

    Bon courage, car mener de front travail, famille et déménagement en travaillant chez soi demande en effet une bonne organisation.

    À l’image du regretté Christian qui racontait sous forme d’anecdotes des évènements heureux ou malheureux de sa vie, je pense aussi qu’il est bon de partager avec ses abonnés et lecteurs des évènements importants de notre quotidien quand ils peuvent apporter un plus au niveau de la communication et de la confiance.

    Mais c’est vrai que ce n’est pas toujours facile.

    Comme tu le fais, c’est bien, car ça parle de choix et d’organisation de vie qui peuvent inspirer tes lecteurs.

    Bien amicalement,
    Christine

  4. Véronique 4 avril 2013 at 16 h 58 min #

    Bonjour Stéphanie,
    Vous touchez là, dans votre article, un point qui me préoccupe beaucoup…
    Je vous félicite pour votre prochain déménagement, c’est une très bonne décision! Pas facile à prendre j’imagine, mais la qualité de vie est le plus important à mon sens.
    En ce qui concerne le fait de se montrer tel(le) qu’on est, comme vous le faites au milieu de vos cartons (j’adore la photo, j’ai vécu ça moult fois et je sais ce qu’on ressent dans ces moments là…) j’applaudis! Vous avez du cran Stéphanie! Je n’arrive pas à trouver ce juste milieu, cet équilibre, que vous avez et qui me plait (je vous lis depuis longtemps) car je suis un peu pétrifiée du coté Big Brother d’Internet… Des fois je me lâche, et puis j’efface aussitôt, lol! Pas évident!
    Amicalement,
    Véronique

  5. Cindy 4 avril 2013 at 17 h 39 min #

    Bravo Stéphanie pour ton authenticité. Je trouve qu’on a tellement plus de charme lorsque l’on montre quelques imperfections 🙂

  6. Pascal Chaumont 4 avril 2013 at 23 h 59 min #

    Super !!!!

    Merci de tes bons conseils 🙂

  7. Martine 5 avril 2013 at 0 h 31 min #

    Bonjour stéphanie,

    Que je suis heureuse pour vous. La campagne, quelle bonne idée. Et quel courage. Je te dis ça parce que moi mon village natal n,est pas très éloignée de ta nouvelle maison. Et moi j’aimrais retourner mais la décision tarde.

    Merci pour ton super témoignage. ton courage n’a d’égal que ta grande créativié. Alors je sais que tu vas vite retombée dans un bureau a ton image.

    Alors a bientôt

    Martine

  8. stéphane@moins depenser 6 avril 2013 at 15 h 00 min #

    Bravo pour cet article riche en contenu et en conseils ! Vous faites un très bon travail.

  9. Brigitte Maison d Evelyne 14 avril 2013 at 14 h 31 min #

    Merci Stéphanie pour ce partage et ton témoignge, qui remet en la vie (professionnelle et personnelle) dans une perspective humaine. Et bonne continuation sur le chemin de cette belle aventure.

  10. Heda@camping hendaye 15 avril 2013 at 14 h 17 min #

    merci pour ces conseils bien fondés. trouver le juste milieu entre la perfection et l’image de la réalité est parfois une tâche très dificile.

  11. Martine 16 avril 2013 at 13 h 10 min #

    Bonjour Stéphanie

    Je suis venu lire ce nouvel article, car il fait écho en moi. Je suis aussi au milieu de mes cartons car je dois quitter mon lieu de vie et de travail.

    Au delà de ces considérations environnementale :), voilà peu de temps j’ai ouvert la discussion sur la question doit-on dire… et j’ai été surprise de constater que beaucoup d’entrepreneures ne disent rien de leur humanité… quel paradoxe lorsqu’on voient que certaines parlent sans tabou de leur quotidien.

    Pour ma part, j’essaie de me montrer sur internet au plus authentique de ce que je suis dans la vie… suite à un commentaire d’une cliente off line qui me trouvait froide sur internet… alors que j’étais si chaleureuse en live.

    En tous les cas Stéphanie, j’apprécie beaucoup cette nouvelle ligne éditoriale, votre singularité fait votre force… il y a des adeptes… la preuve 🙂

    • Stéphanie Hétu 16 avril 2013 at 13 h 58 min #

      Merci Martine d’avoir pris le temps de venir partager vos impressions alors que vous êtes vous-même dans les boîtes!

  12. Tanned 22 juin 2013 at 10 h 16 min #

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant et pour vos conseils toujours très judicieux ! Je vous souhaite une bonne continuation et vais suivre votre blog avec beaucoup d’attention!

  13. Pauline Lavoie 27 août 2013 at 13 h 09 min #

    Bonjour Stéphanie
    Il y a longtemps que je suis ton périple, J’ai cessé quelques temps mais voilà que ce matin ton infolettre vient raviver le plaisir de te lire à nouveau. Lire cette partie de ton histoire est très rassurant et authentique. De plus les conseils sont très pertinents.l’engouement des réseaux sociaux aura sans doute permis, voir rendu nécessaire d’humaniser nos communications. Pour ma part je suis rendu à un tournant de ma vie où je dois moi aussi revoir mes propres orientations et c’est vers la stratégie de rédaction de contenu, de coaching et de formation que je m’oriente. En ce sens tes propos et conseils sont très inspirants. Depuis trop longtemps j’attends…..et lorsque je constate ton parcours….cela m’incite à agir promptement. Merci de tes bons conseils et de ta générosité.
    Je te souhaite bonne chance et surtout de bien vivre chaque instant avec ta fille qui, j’en suis certaine, à les bons parents pour elle. Moi j’ai déjà perdu un fils ( qui avait 7ans et demi). Il était atteint d’une maladie incurable. Malgré la douleur de l’avoir perdu, je me sens choyé de l’avoir cotoyé et surtout d’avoir autant reçu en retour. Parfois la vie semble injuste mais c’est à n’y rien comprendre….je sais cependant qu’il n’y a pas de tâche aussi grande pour la puissance qui nous soutient. Bonne chance dans tes projets et au plaisir de te lire et qui sait ……peut-être travailler ensemble prochainement.

    • Stéphanie Hétu 27 août 2013 at 13 h 27 min #

      Merci Pauline pour ces bons mots, je l’apprécie. Je prends effectivement beaucoup de temps pour vivre les bons moments avec ma puce, et il est vrai que ces enfants nous apportent autant qu’on leur donne.

      Au plaisir d’échanger avec toi dans le futur!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Votre image de marque personnelle doit-elle être parfaite en tout temps sur le web? - 26 avril 2013

    […] Lire l’article sur le blog de Stéphanie Hétu […]

Laisser un commentaire