Aujourd’hui j’aimerais démarrer une discussion sur les raccourcisseurs d’URL qui sont très utilisés sur le web. Il en existe des centaines et même les gros joueurs comme Google et Twitter ont leur propre raccourcisseur. Si vous voulez voir une liste de services d genre, j’en ai trouvé une sur cet article publié par Logiste.

Comment fonctionnent ces raccourcisseurs?
Le concept est relativement simple: l’entreprise achète un nom de domaine le plus court possible, et offre ensuite un service qui permet de réduire la longueur des URL des utilisateurs.

Par exemple, si vous avez un lien d’affiliation qui ressemblent à ceci:

http://www.sitecertifie.com/am/go.php?r=66&i=b2

Deviendra ceci:

http://tinyurl.com/sceau
Pourquoi ça m’énerve?
Je trouve ces services chiants pour diverses raisons, mais je suis bien consciente qu’ils sont là pour rester, et que je dois m’y faire! Je trouve seulement déplorable que tant de gens les utilisent sans prendre conscience des impacts négatifs.

Voici quelques exemples:

L’affiliation
Plusieurs personnes qui gagnent leur vie par l’affiliation utilisent ces raccourcisseurs d’URL pour cacher leur lien d’affilié lorsqu’ils publient un article sur leur blog, dans une newlsetter envoyée par email, ou encore sur des sites d’échange de contenu.

C’est bien pratique, le lien devient très court, mais deux problèmes surviennent. Premièrement, vous n’avez plus le contrôle sur ce lien. Si pour une raison x dans 1 an le produit dont vous faites la promotion n’existe plus, tous les liens que vous avez publiés en ligne avec ce raccourcit sont maintenant inutiles. Cela peut donc nuire à vos ventes (fini la commission). Si vous aviez plutôt utilisé une redirection à partir de votre propre nom de domaine, vous pourriez remplacer le lien d’affilié par un autre, sans que personne ne s’en rende compte. Deuxièmement, cela peut nuire à votre crédibilité car tous les articles signés de votre nom qui comporte cet URL maintenant non fonctionnel disent aux gens que vous n’êtes pas trop à votre affaires et que vous faites la promotion de liens brisés. Les gens ne comprendrons pas que le produit n’est plus en vente, ils déduiront plutôt que vous n’avez pas vérifié vos liens avant de publier votre article.

Le tracking
Autre élément qui est négatif à mon avis est le fait que les gens ne savent pas vers quoi ils seront redirigés, et je suis convaincu qu’une portion des gens ne cliqueront pas sur le lien juste à cause de cela.

Je sais que plusieurs webmarketers utilisent les raccourcisseurs pour faire du split testing ou du tracking de clics sur des liens dans des pages web, dans des ebooks, ou dans des courriels. Il est vrai que les données obtenues peuvent être très utiles, mais si cela diminue votre taux de clic uniquement parce que les gens ne savent pas vers quoi ils cliquent, à quoi bon?

Le danger de virus
Un des élément qui m’énerve le plus est le fait que lorsqu’on clic sur un lien raccourcit, on ne sait pas vers quoi on est dirigé, et cela implique qu’on peut être redirigé vers une page infectée, vers un fichier .exe qui exécutera quelque chose de malveillant sur votre ordinateur, etc. Oui, si vous avez un bon antivirus, le problème devrait être détecté et stoppé, mais ce n’est pas toujours le cas. Je préfère de loin cliquer sur un lien dont je connais la provenance, même si en réalité ça ne veut pas dire pour autant un risque zéro.

Le référencement
Autre élément désagréable des liens raccourcit est le fait que tous ces liens n’aident pas au référencement de votre site et de votre image de marque. Vous ratez chaque fois la possibilité de faire connaître le nom de votre entreprise aux lecteurs, et vous aidez le service de raccourcisseur d’URL à mieux se référencer!

Micro-blogging
Sur les sites de micro-blogging comme Twitter, il est vrai que l’utilisation d’un raccourcisseur d’URL est utile vu l’espace extrêmement restreint pour écrire un message. Si votre URL fait 100 caractères, il ne vous reste que 40 caractères pour écrire ce qui vient avec le lien! Il est donc bien vu sur Twitter d’utiliser un raccourcisseur d’URL. Jusqu’à présent je ne l’ai pas fait et je me suis fais réprimander à cause de cela. Ça me fait sourire, car bien que je comprend l’utilité (manque d’espace), je ne saisie pas bien le raisonnement qui veut que ce soit « non professionnel » de publier un long lien sur Twitter. Peut-être que quelqu’un saura me fournir une réponse à ce sujet?

Il est à noter que Twitter a récemment annoncé qu’il offrira son propre raccourcisseur d’URL, ce qui est intéressant d’un point de vue du tracking, mais comme le contenu de Twitter est de plus en plus indexé par les moteurs, et en temps réel en plus, je continue de penser que ce n’est pas la meilleure solution pour le positionnement d’une entreprise.

Conclusion
Voilà, j’ai ouvert le débat, à vous de contribuer! Que pensez-vous des raccourcisseurs d’URL? Less utilisez-vous? Êtes-vous en faveur ou non de ces services? Je vous invite à partager votre opinion!

Amicalement,

Stéphanie Hétu

Share This