DUALITÉ : Nuisez-vous à vos clients ?

dualite

La plupart des coachs croient qu’ils doivent absolument être grands, solides aux yeux de leurs clients, tout le temps, en toutes circonstances. Être toujours celle qui est forte pour tenir l’espace pour eux pour les aider à grandir et les inspirer.

Le problème avec cette vision des choses est que souvent cela à l’effet opposé sur le client ! Parce qu’il vous observe être fort tout le temps, il en vient à vous percevoir comme supérieur à lui, meilleur que lui, et vous place sur un piédestal. Et parce qu’il ne veut pas décevoir son coach, votre client pense qu’il doit s’endurcir et être fort et solide en permanence, comme vous.

C’est juste impossible. Vous le savez et je le sais. Nous avons tous nos dualités dans la vie, et ce, qu’importe à quel point on est un bon ou non dans ce qu’on fait.

Lorsque vous faites le choix conscient de montrer vos dualités dans votre marketing, vous donnez le droit, la permission à vos clients d’en faire de même et cela leur permet d’avancer mille fois plus rapidement !

Montrez-leurs que vous faites de l’argent, mais que parfois les choses tournent mal… Et ils se donneront le droit d’avoir moins peur d’être riche tout comme d’être pauvre.

Montrez-leurs que votre équilibre de vie travail/famille n’est pas toujours parfait et ils comprendront qu’ils peuvent créer leur propre équilibre en fonction de ce qu’ils veulent comme vie, et non en fonction de ce qu’ils pensent que vous voulez qu’ils choisissent.

Montrez-leurs que vous avez parfois des meltdowns d’entrepreneur et ils apprendront rapidement que la vie d’entrepreneur est et sera faite de haut et de bas à chaque niveau de succès. Et ils apprendront tôt à s’entourer d’un groupe de gens qui les supportent.

Montrez-leurs que vous êtes fort et vulnérable dans votre propre marketing et ils arrêteront peut-être d’essayer d’être quelqu’un qu’ils ne sont pas, juste pour vous impressionner.

Montrez-leurs vos dualités et, plutôt que de devenir des Mini-vous, ils deviendront des Grand Eux.

No comments yet.

Laisser un commentaire